Les armoires vestiaires spécialisées pour les hôtels et les restaurants.

Vous êtes propriétaire ou vous allez le devenir, d’un hôtel ou restaurant et la question sur les armoires vestiaires pour vous et votre personnel peut se poser.

La qualité de ces armoires vont de paires avec leu longévité, leur sécurité également car les serrures à numéros et charnières indégondables protègent les vêtements et biens des utilisateurs.

Des aérations et des pieds réglables participent à l’aspect sanitaire du meuble.

L’aménagement intérieur peut contenir une ou deux cases verticales, des tablettes pour chapeau et chaussures.

Certaines entreprises sont spécialisées dans la construction de vestiaire pour les restaurants mais peu proposent du haut de gamme.

Le haut de gamme vous permet d’obtenir un produit sur mesure avec le choix des couleurs, des dimensions,  du système de serrure, une garantie sur plusieurs années, une aide pour le montages de vos armoires vestiaires.

Petit historique des armoires vestiaires: Une loi 1903 oblige les usines à installer des vestiaires. Bien sûr ce sont des armoires rudimentaires  dans lesquelles  les ouvriers déposent leurs vêtements de ville.
Le fabricants profitent de l’opportunité de  ce nouveau marché et construisent des armoires pour les  entreprises. Au départ, les armoires ne sont pas en métal.
Plus tard l’armoire vestiaire « actuelle» d’entreprise fait son apparition et elle est en métal. Le vestiaire en métal est plus solide et  hygiénique que l’armoire en  bois.
Cette armoire de type  décorative d’aspect industriel est actuellement très recherchée par les particuliers qui la transforme en meuble utilitaire ou de déco pour les intérieurs de maisons, appartements « branchés » et tendances.

Suite à la fin de la seconde guerre mondiale, de nouveaux styles d’armoires sont créés pour l’éducation nationale, les grandes entreprises nationales de transport…

Voir le site legifrance sur le code du travail concernant les vestiaires collectifs .
Accueil ouvrirunrestaurant.net

Pour marque-pages : permalien.

Les commentaires sont fermés.